HAIKU

Devant moi,

la montagne noire et sacrée,

le soleil se couche.

Une lueur blanche

s’efface dans le rouge

du soleil couchant.

Le soleil au zénith

creuse ma tombe

mon ombre.

Texte de naminonaka, traduction Tomoko T.